eorthodontie.com
Utilisateur
De passe
 Le sujet est verrouillé
« 1 2 (3)


message 41
Re: Quand un traitement brise une vie
Peut etre mais ton profile est plus retrusive après traitement qu'avant (sur les photos), la rétrusion des incisives peut difficilement provoquer ça a elle seul. Surtout que vu ton occlusion (d'après photo du sourire) j'ai plutôt l'impression qu'elle parte un peut trop en avant = croissance mandibulaire tardive = ortho probablement pas suffisante = va consulter un chirugiens maxillo facial.
Dans tout les cas il pourra t'examiner en vrais, voir les vrais documents, voir la fonction en Dynamique.
Et comme indiqué ils connaisse l'ATM vue qu'ils font directement varier les positions des machoires les unes envers les autres.
Eux peuvent vraiment créer des problème ATM si il ne font pas attention. Un ortho c'est plus rare, comme indiqué t'es pas un cas fréquent. Le service atm voit arriver des patient d'ortho, mais le plus souvent pour des problème différent non liée. Les SADAM c'est rare.
28/08/2012 18:22
bratislava bratislava 05/04/2010 10:49
message 42
Re: Quand un traitement brise une vie
plus de 10% de la pop en est quand même atteint même si le handicap atteint une intensité substantielle plus rarement
28/08/2012 20:05
bratislava bratislava 05/04/2010 10:49
message 43
Re: Quand un traitement brise une vie
La lettre qui contient des éléments diagnostiques ainsi que le plan de ttt du chir. max.

Attacher un fichier:



jpg  courrier.jpg (85.94 KB)
1_50b0cecba613d.jpg 1186X1062 px
20/11/2012 15:44
bratislava bratislava 05/04/2010 10:49
message 44
Re: Quand un traitement brise une vie
Je ne comprends pas bien pourquoi mes phrases sont ainsi tronquées, supprimées, repostées, reponctuées par les modérateurs. Certainement dans un soucis de clarté pour le lecteur lambda disons...

Je vais donc recommenter cette lettre que je n'avais pas postée de cette manière.

Les deux précédents orthodontistes consultés m'ont conseillé de prendre rendez-vous avec ce fameux chir. max. de la rue ... à Paris jugeant que l'orthodontie seule ne pouvait plus faire grand chose de raisonnable pour moi. Et voici postée ci-dessus la lettre adressée à mon orthodontiste émise par le chirurgien.
Je dois reconnaître avoir été quelque peu déçu par cette consultation qui n'aura duré que quelques minutes, ce docteur étant très demandé. Les données étiologiques du Sadam ainsi que la pathologie articulaire qui m'affecte ont plutôt été mises de côté pour ce que je pense, peut-être à tort, être une focalisation sur les bénéfices esthétiques de l'acte chirurgical.
J'aimerai vous demander où est-ce que l'on peut trouver des personnes qualifiées, ou plutot des réseaux qui traitent le sadam dans sa globalité sans l'attaquer par leur vision réduite que peut leur procurer leur métier spécifique (chir esthétique, podologue,...), j'entend par cela, par exemple, où peut-on trouver des praticiens (plutot chir maxillo ou ortho) en France de préférence qui centralisent les connaissances sur le sadam et ses ttt usuels actuels tels qu'ils sont centralisés sur ces documents :

http://www.belbachadental.com/upload/ ... e%20non%20traumatique.pdf

A mon grand étonnement, jamais on ne m'a par exemple effectué ou bien parlé de la manoeuvre de Farrar et de Mc. Carthy

ou bien ici

http://ada-posturologie.fr/TroublesPosturauxPerez.pdf

Ces documents font-ils foi dans ce domaine en ce moment ?

Bonne journée. Merci.
24/11/2012 15:18
bratislava bratislava 05/04/2010 10:49
message 45
Re: Quand un traitement brise une vie
Bonjour, pour ceux que ça intéresse, je met à jour mon cas. Les problèmes sont toujours les mêmes... et j'attend un nouveau rendez-vous chez un deuxième chirurgien situé cette fois sur marseille début aout, le docteur G.... bien connu aussi.
Si je juge utile de reposter un message, c'est surtout car je viens par hasard, ou presque, de tomber sur la chaîne vidéo d'une youtubeuse victime d'un ancien traitement orthodontique qui décrit brillament... (et quelle courage de faire ça...) les conséquences d'un traitement orthodontique voici des vidéos dont l'intérêt est incontestable dans la mesure ou j'aurais presque pu présenter la même pour décrire mon cas : L'histoire d'une victime de l'orthodontie (cliquer pour voir la vidéo youtube) ou bien La vie de tous les jours d'une victime de l'orthodontie (cliquer pour voir la vidéo youtube) encore une fois bravo à elle.

Bref, plus précisément, ce qui m'intéresse dans son cas(voir sa chaine), c'est le traitement de réouverture des espaces (qui ont été refermés après les extractions par le premier ortho) de manière orthodontique qui lui a été proposé, et ce, car je dois faire un choix avec la chirurgie... Les qques orthos que j'ai vu m'ont dit qu'il n'y avait pas de solution non chirurgicale, m'auraient-il donc menti ? n'est-il pas possible de réouvrir les espaces de façons orthodontique pour ensuite poser deux implants?

Merci d'avance.
06/07/2013 04:29
Norton Norton 16/11/2007 15:38
message 46
Re: Quand un traitement brise une vie
Bonjour,
J'ai suivi les vidéos avec un grand intérêt et, pour avoir fait l'école américaine et l'école française, je peux affirmer que :

L’ École américaine a longtemps ignoré la philosophie européenne visant à traiter des malocclusions de classe II avec rétrognathie mandibulaire par l'intermédiaire d'appareillages dits fonctionnels. Ces derniers permettent d'éviter les profils concaves, les profiles convexes et la réduction de l'espace dans lequel se meut la langue, etc. Mais les erreurs d'appréciation ont été corrigées, vers le début des années 80, grâce à l'intervention de Franckel qui a quitté, pour quelque temps, son Allemagne de l'Est natale pour enseigner une autre façon de traiter les malocclusions de tous types.
Ne sachant pas à quoi ressemblaient les deux intervenantes, je ne peux me prononcer sur ce qui a été fait ou aurait dû être fait. Par contre, ce que je peux affirmer c'est que certaines doléances sont fort exagérées et méritent un soutien psychologique. Les rides naso-géniennes, le volume du nez, le vieillissement prématuré, etc constituent un détournement de l'esprit qui consiste à projeter sur un traitement orthodontique les causes d' un faciès disgracieux. Un double menton a diverse origines dont l'un, bien connu, est l'absence de développement de la mandibule. Mais le volume même du menton est totalement étranger aux extractions. J'aimerai juste que l'on fasse la part des choses et que l'on ne pense pas que les extractions en orthodontie peuvent être évitées dans tous les cas de malocclusions. Les américains reconnaissent qu'il fût un temps où ils traitaient avec extractions la très grande majorité de leurs cas mais, ainsi que je l'ai noté plus haut, ils ont complètement revu leur copie.
En résumé, oui, des erreurs ont été commises et, non, on ne peut pas, malgré tous nos efforts, éviter d'extraire dans de nombreux cas. Sachez enfin que les traitements non-extractions sont du pain béni pour l'orthodontiste et s'il avait le "pouvoir" d'y remédier, vous pensez bien qu'il n'attendrait pas de visionner des vidéos de patients malheureux et mal dans leur peau, pour changer de philosophie.
06/07/2013 09:32
bratislava bratislava 05/04/2010 10:49
message 47
Re: Quand un traitement brise une vie
Merci Norton, une précision, c'est la même personne sur les deux vidéos.
Pour ce qui est du volume du nez, et des rides naso-géniennes, n'apparait-il pas évident que l'affaissement par perte de soutient de la lèvre supèrieure consécutive au traitement extractionnaire qui réduit de façon substancielle le volume de l'arcade supèrieure en est la cause ?
Ensuite ma question porte toujours sur les différentes possibilités thérapeuthe EN ORTHODONTIE pour réouvrir les espaces, et ce pour trouver un compromis (voire une solution meilleure) à l'ostéotomie.
Merci.
06/07/2013 13:45
Norton Norton 16/11/2007 15:38
message 48
Re: Quand un traitement brise une vie
Bonjour,
L'extraction (malencontreuse) des premières prémolaires crée souvent un affaissement de la lèvre supérieure, c'est un fait. Parfois, cet "affaissement" est recherché lorsque l'angle formé par la base du nez et la lèvre est très aigu (dents très en avant). Il arrive aussi que le profil devienne concave surtout lorsque les quatre premières prémolaires sont extraites à tort, (le nez parait plus long et le menton "plus en avant"). Mais depuis l’introduction des appareillages fonctionnels, ce phénomène tend à disparaître. Par contre, le volume du nez n'augmente en aucune manière et la masse du menton ne diminue pas. Il reste en retrait et donne cette impression de manque de développement.
En ce qui concerne votre question -réouverture de l'espace des prémolaires extraites-, je ne vois pas comment on pourrait procéder. Vestibuler toutes les dents antérieures? Et même si cela était possible l'accepteriez-vous?
Je ne pense pas.
Pour ce qui est du problème des articulations, il existe des traitements très efficaces et bientôt, sur notre site, nous publierons des articles concernant leur prise en charge.
06/07/2013 16:32
bratislava bratislava 05/04/2010 10:49
message 49
Re: Quand un traitement brise une vie
Bonjour, des nouvelles : second rdv chez le chirurgien maxillo facial M. G.... qui m'a tout d'abord conseillé un ostéotomie maxillaire d'avancée, et devant mes réticences (principalement esthétiques et l'avis du chirurgien maxillo de Paris D...... il s'est rangé sur une ostéotomie bimax avec légère impaction, bascule du maxillaire et génioplastie en tentant de permettre la décompression de l'atm en position de serrage.
Cette opération coûte 2200 euros en dépassement d'honoraires pour G.... de Marseilles (pour D.... de Paris je ne connais pas), je m'apprête donc à la démarche suivante, pour laquelle je vous tiendrais au courant :
-Prendre un rdv chez le stomatologue qui m'a traité/détruit initialement (démarche classique)
-Lui expliquer qu'aujourd'hui ma vie est compromise à cause de son ttt déraisonné (montrer qu'il y a compromission de l'ensemble des domaines scolaires, sociaux, musical, sportif, esthétique et absence de prise en compte de l'aspect fonctionnel dans son plan de ttt)
-Que par ailleurs, il est dénié par 87,8% de la trentaine de praticiens que j'ai consulté dans la région, j'ai eu le plaisir par exemple d'apprendre qu'il était surnommé le boucher dans le milieux, ou encore, par ma kiné maxillo, nombreuses choses aberrante quant au nombre de patients qu'il a ruiné (expliquer que je ne suis pas un cas isolé, et que la vieille école à laquelle il appartient n'a plus sa légitimité tant les dégâts qu'elle induit peuvent être importants en fait, et qu'en droit, elle ne l'a jamais car elle n'est pas fondée sur la prise en compte de l'aspect fonctionnel mais uniquement statique de l'occlusion)
-Lui dire qu'aujourd'hui l'unique solution est d'inverser le décalage créé par lui-même de façon non raisonnée qui impose une compression méniscale de l'atm a chaque mise en occlusion par voie chirurgicale (expliquer que le but cherché est une réparation, non une amélioration par rapport a l'état initial)
-Lui demander le financement de l'opération, lui laisser le choix avec une plainte à l'ordre des médecins voire plus, pour laquelle je lui montrerait ma lucidité quant à mes faibles chances de gagner face à une corporation soudée, qu'il ne croit pas ainsi avoir un avantage de clairvoyance, c'est alors que je lâcherais la phrase non condamnable : "face à trop d'injustice, l'homme possède une capacité d'auto-justification de toute barbarie revancharde sans limites" (montrer que ce qu'il a fait n'est pas anodin et peut avoir des conséquences même pour lui)



Je vous informerai de sa réponse, avez vous des conseils sur le plan d'argumentation de demande, en tant qu'orthodontiste, seriez vous sensible à celui-ci ?
Je n'espère pas trop quant à sa bonté ou du moins volonté d'aider financièrement (je lui parlerai des 1500 euros déjà dépensés en gouttières et ttt divers+voiture+train) en éventuellement lui laissant le choix sur ce point-ci, mais ce bouquet d'arguments me semble pouvoir toucher.
22/08/2013 13:16
Steph_CH Steph_CH 22/01/2013 15:46
message 50
Re: Quand un traitement brise une vie
Salut bratislava,

J'ai suivi avec une grande attention ta mésaventure (-> un simple mot pour rester "soft") ... j'admire ton combat et ta très grande lucidité de la situation (y compris tes nombreuses recherches littéraires ...Bravo)

J'espère que tu vas arriver à faire "comprendre" ton désarroi auprès de cet orthodontiste. Vu la somme "relativement faible" que tu annonces, si j'étais du métier (et donc à sa place) ... j’accepterais ta proposition de financement, non pas pour avouer mes torts (dans le domaine médical c'est souvent un tabou d'avouer une erreur), mais simplement pour aider à rendre "heureux" un patient.

Très bonne continuation
23/08/2013 09:45
Sarah56 Sarah56 23/08/2013 11:58
message 51
Re: Quand un traitement brise une vie
Bonjour Bratislava,

Cela fait longtemps que je souhaite vous contacter car ma fille souffre actuellement d'une dysharmonie faciale suite à des extractions de dents à l'age de 12 ans et à une pose d'appareil force extra orale mise en place pour resserrer les espaces. A présent, ses dents rentrent vers l'intérieur (à 90 °) et son profil en a été modifié puisqu'il est devenu concave.
J'ai essayé de me faire entendre mais les portes se ferment. D'autant que les photos prises au cours de son traitement ont quasiment toutes disparues. Selon le souhait de ma fille 20 ans aujourd'hui, nous avons entrepris des démarches en vue d'une intervention bi-maxillaire mais nous ressentons que les praticiens sont réticents.
Que me conseillons vous ?
23/08/2013 13:07
bratislava bratislava 05/04/2010 10:49
message 52
Re: Quand un traitement brise une vie
Tout d'abord je ne suis ni ortho, ni chirurgien maxillo facial... simplement, évitez les chirurgien du coin pour ce genre d'opération... ou chirurgien "en herbe". J'ai deux noms connus l'un sur Paris, l'autre sur marseille que je peux vous communiquer, je sais qu'il y en a qques autres en France de bonne notoriété.

Les praticiens sont réticents, comment ça, qui ?
Pour mon cas, les orthodontistes ont toujours été contre le fait de reprendre un traitement, ce n'est qu'aujourd'hui, comprenant que je ne peux pas avoir une position rétruse de la mandibule qui comprime l'atm juste pour leur faire plaisir qu'il m'est proposé ces thérapeutiques qui sont peut-être kamikazes (car je pense pas d'étude assez poussée sur les patients par le chir...) mais qui ont le mérite de présenter une alternative au "ne rien faire" qui n'est plus envisageable pour moi.
Donc ortho réticent pour moi, ça l'a toujours été, disant que l'opération est trop lourde et que le visage est harmonieux (sur les photos profil ma mandibule est en rétrusion car les dents sont en occlusion) . Cependant, les chirurgiens sont non réticent dans mon cas, il me pousse plutot à opérer.
Ceux qui sont réticents sont plutot les différents dentistes ou médecins généralistes, amis, famille qui pense que c'est une opération trop lourde étant donné du problème, mais sachant qu'il ne réalise pas forcément le problème, ça ne vaut pas grand chose...

Pour ce qui est de se faire entendre en procès, vu les sommes dérisoires proposées à des vies brisées (j'entendais 2000 euros pour une femme opérée en chir esthétique des seins totalement mutilée 100% faute au praticien finissant avec qque chose qui ressemble à tout sauf des seins sous les dires d'un avocat...) qui sont acquises à l'issue de plusieurs année de lutte, c'est pas vraiment rentable, en tous cas pour moi, vu la démoralisation et les frais que ça engendre.

Pour répondre en un mot, je vous conseille d'aller voir G a Marseille ou D à Paris qui ont au moins pour sur le mérite de pratiquer l'opération depuis très longtemps et de très nombreuse fois par an, avec des résultats, d'après ce que j'ai entendu des différents praticien, bon, ce qui n'est pas le cas du chir lambda du coin de la rue... (car pour cette opération, certains épatent le nez, certains bouchent le nez en impactant trop le maxillaire, certains aboutissent à un mauvais callage qui empêche par exemple la consolidation... d'après ce que j'ai pu entendre des différents praticien, il est bien mieux d'aller voir un de ces chir renommés pour éviter un maximum ces "désagréments"

Voilà, en espérant avoir pu vous guider, ah et j'oubliais, faites attention aux gourous divers qui se prétendent maîtres de l'occlusodontie, il y en a qui travaillent sèrieusement, pour vérifier, regarde sur le site du seret médecine si leur méthode correspond, c'est ainsi que j'ai pu démasquer un escroc, qui m'a remboursé ma gouttière. Oui, il se prétendait être le seul à maîtriser ces gouttières en france, totalement fantaisiste, avec des fils de fer, imposant tout et n'importequoi à la mandibule, bloquant la diduction..., bref, j'ai ensuite pu le montrer à de vrais occluso et ortho qui ont bien rigolé mais qui connaissaient cet escroc, moi j'ai ri jaune, pour la semaine ou j'ai humblement accepté de porter cela, sous l'insistance de ma mère ayant payé 500 euros. Bref vous trouverez de nombreuses personnes tentant de se faire de l'argent sur votre malheur, vérifier un maximum la conformité des démarches des praticiens...


23/08/2013 17:01
Ligan Ligan 29/03/2012 01:06
message 53
Re: Quand un traitement brise une vie
bonjour bratislava,
Cela m'intéresserai de discuter avec toi à propos de la possibilité de traitements qui permettrait de recréer l'espace de prémolaires extraites avec pose d'implants. Comme tu as l'air d'avoir déja bien étudié le sujet.
03/09/2013 11:19
Ligan Ligan 29/03/2012 01:06
message 54
Re: Quand un traitement brise une vie
Norton : pour la réouverture de l'espace des prémolaires extraites

N'est il pas possible, via la chirurgie, d'élargir les arcades dentaires (disjonction) et agir sur les dents de devant pour les avancer (on a bien réussi à les reculer...)

Il me semble que via la disjonction l'espace se fait au niveau des incisives, mais en replaçant par la suite les dents, il doit être possible de déporter l'espace au niveau des prémolaire, non ?


Bon je dois dire des bêtises, mais très franchement, si réellement il n'y a aucun moyen de retour arrière, alors je trouve ça quand même assez grave comme principe de faire subir des traitements irrémédiables à des enfants/ados et de modifier l'esthétique de leur visage quand on pourrait le faire à l'âge adulte avec des patients qui auraient murement réfléchit leur choix. (je parle pour les cas d'encombrement mais sans problème d'occlusion par exemple)
03/09/2013 15:52
OLDME1 OLDME1 19/07/2011 18:38
message 55
Re: Quand un traitement brise une vie
BONJOUR LIGAN.

La question qui se pose pour un retour à la case depart est la suivante:

-peut-on stimuler la formation de l'os alveolaire à souhait ;pour-que la racine de la dent anterieure puisse etre avancer suffisamment sans risque de fenestration ?

MERCI.
04/09/2013 10:07
dentistry dentistry 28/09/2011 23:11
message 56
Re: Quand un traitement brise une vie
Y a t-il eu une consultation chez un psychiatre? Ca serait bien nécessaire le post dure depuis 3,5ans... Si votre vie vous semble vraiment brisée comme vous le pensez courrez consulter un psychiatre. Il vous aidera beaucoup plus surement.
10/09/2013 00:34
bratislava bratislava 05/04/2010 10:49
message 57
Re: Quand un traitement brise une vie
Il y a eu consultation chez un psychiatre au cours de l'ensemble de l'année dernière, car bien évidemment, tout cela devient... déprimant
12/09/2013 14:03

 Haut   Précédent   Suivant
« 1 2 (3)

 Le sujet est verrouillé

Icones