eorthodontie.com
Utilisateur
De passe
« 1 (2)


Norton Norton 16/11/2007 15:38
message 21
Re: Etudiant en dentaire Mes Dents
Une version vestibulaire entraîne une infime réponse intra-alvéolaire localisée au niveau des racines. Le volume vestibulaire de l'os alvéolaire n'augmentera en aucune façon. La preuve en est que dès que l'on retire la force, il y a récidive. Björk , évoque plus une réponse ligamentaire qu'une quelconque réponse alvéolaire. Il assure que le tissu hyalin n'est jamais observé lors de mouvements ne faisant pas intervenir de remaniement alvéolaire.
20/01/2009 11:59
message 22
Re: Etudiant en dentaire Mes Dents
Le simple fait que la dent se déplace est une réaction alvéolaire (on parle de déplacement d'organe dento-alvéolaire)
Le volume de l'os alvéolaire au niveau vestibulaire n'augmentera pas biensur.
Mais cela ne peut pas être une réponse du ligament alvéolo-dentaire à lui seul, puisque son étirement ne pourvoirait que quelques dixièmes de millimètres...cela ne peut être possible sans remaniement au niveau de la partie cervicale de l'os alvéolaire.
De même qu'on parle des propriétés de déformation de l'os alvéolaire (qui sont elles aussi de l'ordre du dixième de millimètre)...
La réaction dentaire n'existe pas, mais ceci n'enlève en rien au fait que cette version vestibulaire est forcément récidivante (sauf qu'elle trouve son explication ailleurs).
20/01/2009 18:56
fav fav 20/08/2008 20:23
message 23
Re: Etudiant en dentaire Mes Dents
J'avais rendez vous aujourd'hui. Il m'a renmis un lettre à adressé à un chirurgien maxillo facial.

Je vous écris les éléments de la lettre en question.
Ce patient est venu consulter pour son occlusion inversé latérale droite et son encombrement antéro-inférieur.
Ce patient âgé de 25 ans présente:

De face:
un étage inéfrieur augmenté
une légère bascule du plan d'occlusion vers le bas et la droite
un nez dévié légèrement vers la gauche

De profil:
Profil convexe
Glabelle prononcée
Angle naso-labial ouvert
Lèvre supérieure en retrait de la verticale
Prochéilie inférieure
Sillon labio-mentonnier peu marqué
Eminence mentonnière peu marquée
Double menton

Au niveau squelettique:
Classe I squelettique
Normodivergent
Endognathie maxillaire

Au niveau dentaire:
Classe II molaire totale
Occlusion inversée 47/46/42/31
Encombrement inférieur


Au niveau fonctionnel:
Pas de différence entre relation centrée et occlusion d'intercuspidie maximale
Craquement bilatéral des articulations temporo mandibulaire en fin d'ouverture

Un passé orthodontique avec alvusion des 14 et 24 ainsi que des quatres 8's.

Nous entrevoyons deux alternatives thérapeutiques:
- solution orthodontique de compromis sans correction de l'occlusion inversée latérale droite avec appareil fixe haut et bas et avulsion d'une incisive mandibulaire.
- Solution orthodontico chirurgicale avec disjonction maxillaire rapide initiale assistée chirurgicalement avec appareil fixe haut et bas et avulsion d'une incisive mandibulaire.
03/02/2009 21:28
Norton Norton 16/11/2007 15:38
message 24
Re: Etudiant en dentaire Mes Dents
Puisque ton praticien a émis deux hypothèses, je vais me permettre de confirmer mon choix: celui du compromis sans intervention chirurgicale. D'autant plus que le menton est effacé. "Sillon labio-mentonnier peu marqué
Éminence mentonnière peu marquée
Double menton. De face:
un étage inférieur augmenté."
Toute disjonction inter-maxillaire provoque une rotation postérieure de la mandibule : déjà que l'étage inférieur est augmenté et que le menton est en rétrusion...! Enfin, ça n'est que mon avis. En fait, je ne vois pas à quoi va servir la correction de l'endo chez toi, jeune adulte avec craquements T-M.
Tiens nous au courant.
04/02/2009 11:11

 Haut   Précédent   Suivant
« 1 (2)


Icones